Construire ensemble une Grande Région durable

De gauche à droite : Arndt Müller (Stadtwerke Trier), Dr. Thomas Griese (Secrétaire d’Etat du Land de Rhénanie-Palatinat), Florence Jacquey (Directrice du Secrétariat du Sommet de la Grande Région), Norbert Kuhn (Président de l’Université des Sciences Appliquées de Trèves) et Werner Spaniol (ARGE Solar, Sarre)

A la mi-octobre, le méta-cluster GreenTech dans la Grande Région Greater Green a organisé à Trèves, en collaboration avec d'autres acteurs de la Grande Région, la conférence internationale "Quartiers Durables". Cet événement a marqué le début dynamique d'une coopération transfrontalière prometteuse, nécessaire et intensifiée dans le secteur de la construction.

A l'invitation du méta-cluster des technologies environnementales dans la Grande RégionGreater Green, le projet Interreg GReENEFF, le projet Life ZENAPA, Quattropole et la Stadtwerke Trier, la conférence internationale « Planification, construction et gestion durable des quartiers - idées, concepts et mise en œuvre dans la Grande Région » a eu lieu le 16 octobre 2018. La construction est l'un des secteurs de l'économie les plus gourmands en ressources. L'industrie de la construction joue donc un rôle clé dans la mise en œuvre de l'efficacité des ressources et de l'énergie ainsi que du développement durable. "Les villes et les communautés durables" est donc aussi l'un des 17 objectifs de durabilité de « l’Agenda 2030 pour le développement durable » des Nations Unies qui vise à améliorer fondamentalement les conditions de vie des générations actuelles et futures et à protéger la planète.

L'événement a suscité un intérêt inattendu, en particulier parmi les experts des secteurs de la construction, du développement urbain, de l'énergie, de la gestion des déchets et de l'administration publique dans la Grande Région. Près de 160 personnes des cinq territoires de la Grande Région, du Grand Est, du Luxembourg, de Rhénanie-Palatinat, de Sarre, de Wallonie et des régions voisines ont participé à la conférence sur la construction durable dans les locaux de la Stadtwerke Trier.

Dans leurs allocutions d'ouverture, les orateurs de bienvenue ont souligné les grandes opportunités - qui sont également en partie nécessaires - de coopération entre les administrations publiques et les entreprises, les chambres de commerce, les groupes d'intérêt, les entreprises et les institutions universitaires dans la Grande Région. Ce n'est qu'ensemble que l'on pourra relever les défis mondiaux tels que le changement climatique ou assurer la compétitivité internationale.  

L'hôte de la conférence lui-même donne le bon exemple. Selon Arndt Müller, membre du conseil d'administration de la Stadtwerke Trier (STW) a participé activement à de nombreux projets de protection climatique. En outre, l'entreprise recherche en permanence l'échange et la coopération avec l’Université des Science Appliquées de Trèves (Hochschule Trier) et ses partenaires de la Grande Région.  

« Tout le monde en Rhénanie-Palatinat a pu assister aux pluies torrentielles du début du mois de juin de cette année et constater que le changement climatique est également arrivé ici », a souligné dans son discours Thomas Griese, Secrétaire d'Etat au Ministère de l'environnement, de l'énergie, de l'alimentation et des forêts du Land de Rhénanie-Palatinat. C'est pourquoi il est particulièrement important de sensibiliser les gens au fait qu'il est possible de réaliser d'importantes économies d'émissions de CO2 dans le domaine « bâtiment et habitat ».

« L'Université des Sciences Appliquées de Trèves, avec ses quatre sites, est située au centre de la Grande Région. C'est pourquoi il est tout à fait judicieux d'exploiter les possibilités offertes par cette proximité, en particulier en ce qui concerne le transfert de connaissances et de technologies et en tant qu'établissement d'enseignement à vocation internationale », explique le professeur Norbert Kuhn, président de l'université. Son établissement a spécifiquement utilisé les programmes de financement de l'UE tels qu'Interreg pour établir des réseaux et des contacts dans la Grande Région qui ont permis l'échange entre experts du monde des affaires, de l'administration et des sciences.    

Florence Jacquey, directrice générale du Secrétariat du Sommet de la Grande Région, a souligné dans son discours le grand potentiel du vivre ensemble dans la Grande Région. « Rien que la mise en œuvre de la conférence dénote de la vitalité et du dynamisme de la coopération et du dialogue transfrontalier en Grande Région », a-t-elle déclaré.  Avec cet événement, les organisateurs feraient de la diversité de la Grande Région une évidence, une valeur ajoutée authentique et réussie pour tous.

Les orateurs d'ouverture ont unanimement souligné la performance de Greater Green qui regroupe, structure et rend visible les compétences communes. En tant que méta-cluster pour les technologies environnementales dans la Grande Région, dont le siège central se trouve sur le Campus Environnemental de Birkenfeld (un site de l’Université des Sciences Appliquées de Trèves), son travail englobe l'internationalisation, le développement du marché, la promotion de l'innovation, la mise en réseau et le conseil des clusters, de la science et de l'administration liées aux industries GreenTech. L'échange transfrontalier de connaissances et de bonnes pratiques, comme ce jour-là, aiderait la Grande Région à devenir plus innovante.

Peter Mösle, directeur général de la société Drees & Sommer, un cabinet de conseil international pour la construction et le secteur immobilier, ainsi que co-fondateur du Conseil allemand de la construction durable (DGNB), a ensuite donné l'impulsion fructueuse attendue pour le reste de la conférence. Essentiellement, il a présenté à l'auditoire l'importance de l'approche « Cradle to Cradle » pour une industrie de la construction durable. Par conséquent, un bâtiment doit déjà être considéré comme une banque de matériaux dans sa phase de conception afin de pouvoir utiliser plus d'une fois, c'est-à-dire efficacement, des matières premières rares mais aussi renouvelables.

Motivés par les nombreuses inspirations des conférences, de l'exposition d'affiches et des échanges personnels pendant la pause conviviale du déjeuner, les participants se sont rendus l'après-midi à leurs ateliers sélectionnés respectifs pendant une heure et demie : « Des villes plus saines pour les hommes et les animaux », « Le quartier du futur », « Numérisation dans la gestion municipale de l'énergie » et « Architecture verte ». Les quatre ateliers ont tous apporté la conscience du fait qu'un changement durable dans l'industrie de la construction et dans l'aménagement urbain et du territoire ne peut réussir à grande échelle que si l'environnement politique, social et technologique soutient cette transformation. A titre d'exemple, l'atelier « Quartiers du futur » a souligné la difficulté de trouver des soumissionnaires appropriés pour la construction d'éco-quartiers (entreprises artisanales avec du personnel qualifié en fonction des besoins).

La journée de conférence s'est terminée par une table ronde des maires des villes Quattropole de Luxembourg, Metz, Sarrebruck et Trèves sur les défis et les solutions en matière de durabilité et d'innovation.

 

Contact:

Tamara Breitbach

Direction Greater Green

Tel.: +49 6782 17 1941

t.breitbach@umwelt-campus.de

 

*La légende de la photo: De gauche à droite : Arndt Müller (Stadtwerke Trier), Dr. Thomas Griese (Secrétaire d’état du Land de Rhénanie-Palatinat), Florence Jacquey (Gérante du Secrétariat du Sommet de la Grande Région), Norbert Kuhn (Président de l’Université des Sciences Appliquées de Trèves) et Werner Spaniol (ARGE Solar, Sarre)