Façonner l’Europe à travers l’Artisanat et les PME !

Dans le cadre de son 30e anniversaire, le Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la Grande Région (CICM) a organisé le 16 mai la conférence "Façonner l’Europe à travers l’Artisanat et les PME !".

Afin de discuter des attentes des PME artisanales envers l’Europe de demain, des représentants d’entreprises et de chambres de l'artisanat, ainsi que de la politique nationale et européenne se sont réunis le 16 mai à la Chambre des Métiers au Luxembourg.

Maarit NYMAN, de la Direction générale Marché Intérieur, lndustrie, Entreprenariat et PME de la Commission européenne, Véronique WILLEMS, Secrétaire générale de SMEunited, Lex DELLES, Ministre des Classes Moyennes du Luxembourg, Liliane LIND, Présidente la CMA Moselle, et Guy KECKHUT, Directeur du CNAM, ont présenté des réflexions thématiques dans le cadre d’un débat animé par Christophe LANGENBRINK, journaliste luxembourgeois.

Maarit NYMAN a présenté les objectifs d'une politique de l'UE pour les PME et a ensuite détaillé les outils concrets pour sa mise en œuvre : le réseau Enterprise Europe Network, le "Small Business Act", l'initiative Start-Up and Scale-Up et le programme pour promouvoir la compétitivité des PME dans l'UE (COSME). Elle a en particulier souligné l'importance de la mise en réseau des acteurs concernés et de l'harmonisation des règles au sein de l'UE.

Véronique WILLEMS a appelé à ce que la législation européenne tienne mieux compte des besoins spécifiques des PME. En ce sens, elle estime nécessaire de passer d'un " Think small first " à un " Act small first". Elle a mis l'accent sur trois points en particulier : l’intégration d'une stratégie en faveur des PME dans l'agenda de l'UE, la promotion de la formation dans les secteurs de l’entreprenariat et de l'artisanat, et la protection de l'environnement.

Selon Lex DELLES, le développement d’une politique européenne du numérique représente une nécessité, surtout dans un contexte entrepreneurial. Sur la base du "Small Business Act" de la Commission européenne, il a également plaidé en faveur d'un plan d'action européen pour les PME et d'un entrepreneuriat de la "deuxième chance".

Liliane LIND a souligné l'importance des TPE au sein de l'UE - deux tiers du nombre total des entreprises européennes en feraient partie. Ainsi, le CICM s’engage à répondre aux besoins spécifiques de l'artisanat et à représenter les intérêts des artisans aux niveaux régional, national et européen.

Sébastien STEFFENS, Président de Jonk Handwierk Luxembourg, Kai LEONHARDT, 1er Président du Forum Junges Handwerk, Helmut ZIMMER, Président du Handwerkerforum Saarbrücken, Anne BACK, membre de la CMA Moselle Metz, Maarit NYMAN, membre de la DG Grow de la Commission européenne, et Guy KECKHUT, Directeur du CNAM Nancy, ont participé à la table ronde qui se tenait après les présentations thématiques. Elle a en outre conclu que la réalité des entreprises devrait davantage être prise en compte ; les charges bureaucratiques en termes de législation ou de subventions seraient souvent difficiles à gérer, en particulier pour les TPE. Il relèverait donc du devoir de la politique de l'UE de trouver un juste équilibre entre le besoin d'harmonisation de la législation européenne et la possibilité mettre en œuvre des mesures dérogatoires.

L’Artisanat dit "OUI" à l'Europe ! Malgré des difficultés qui persistent, les PME artisanales sont prêtes à s'engager pour l’Europe et à soutenir une vision commune. Pourtant, en menant une politique dédiée aux entreprises, l’UE doit à l’avenir encore mieux répondre aux attentes des PME et définir des projets concrets en leur faveur.

Sur la photo : Mme Maarit NYMAN (DG Grow, Commission européenne)

Crédit photo : Mme Marie De DECKER