Le projet Interreg AROMA, un an après ?

AROMA en quelques mots

Le projet AROMA a pour objectif d'améliorer l’approvisionnement de la Restauration Hors Domicile en denrées alimentaires locales et de qualité au sein de la Grande Région. Cela permettra le développement d'une dynamique socio-économique plus durable, en favorisant notamment :

- la création d’emplois non délocalisables ;

- la mise en réseau des acteurs de la Restauration Hors Domicile à l’échelle transfrontalière, (ce qui peut représenter être un atout économique majeur pour les producteurs, transformateurs ou les acheteurs) ;- de nouveaux marchés pour les producteurs locaux ;- une plus juste redistribution de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de production;- l’autonomie de la décision au niveau local ;- et plus globalement une meilleure alimentation dans la Restauration Hors Domicile.

Pour réaliser cet objectif ambitieux, AROMA se dote de divers outils et d’une stratégie qui permettra aux acteurs des filières alimentaires de développer des circuits de proximité. Le projet prévoit notamment l’élaboration conjointe d’une charte définissant ce qu’est un produit local et de qualité.

Le projet est soutenu par le programme européen INTERREG V A Grande Région, impulsé par la Commission Européenne. Il est subventionné via le Fonds Européen pour le Développement Economique Régional (FEDER). Il est cofinancé par la Région Wallonne, la Région Grand Est, l’Etat français à travers le Programme National pour l’Alimentation (DRAAF Grand Est) et le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable du Grand-Duché du Luxembourg. Vingt partenaires, originaires de la province de Luxembourg (B), de Rhénanie-Palatinat, de Sarre (D), de Lorraine (F) et du Grand-Duché de Luxembourg sont engagés. Le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle (F) en est le chef de file.

AROMA a été lancé en avril 2018 au cours d’un colloque. Son action se décline en différents axes opérationnels dont les résultats sont prometteurs.

Observation de l’offre, de la demande et des systèmes d’approvisionnement de la Grande Région

Les partenaires du projet, en particulier les Universités de Trèves (Allemagne), de Lorraine et du Luxembourg, finalisent une étude permettant l'obtention d'un panorama de la demande de la Restauration Hors Domicile au regard du nombre de repas servis et des recommandations nutritionnelles. Faire connaitre cette demande permettra aux acteurs de l’offre (acheteurs en restauration collective, restaurateurs, épiciers, ...) de s’adapter ou de prendre conscience que les filières de proximité ont un potentiel important. En parallèle à cet état des lieux de la demande, le projet aborde la question du consentement à payer des consommateurs et des acheteurs, afin de savoir quelles caractéristiques d’un produit de proximité sont les plus attendues.

La restauration collective en Grande Région en quelques chiffres

Afin d’estimer les besoins en produits agricoles de la Grande Région, le projet AROMA a quantifié la demande de la restauration collective en produits régionaux de qualité sur l’ensemble de la Grande Région. A la suite d'une étude bibliographique réalisée pour chaque territoire, nous avons pu estimer la fréquentation par type de restauration collective (écoles, universités, entreprises, hôpitaux, maisons de retraite) et par pays.

Pour déterminer la quantité de produits alimentaires nécessaires selon leur catégorie (viandes, légumes, céréales, etc.) pour approvisionner la restauration collective sur les versants du projet (Lorraine, Wallonie, Sarre, Rhénanie - Palatinat et Grand-Duché de Luxembourg), l'étude utilise à la fois les recommendations nutritionnelles de chaque pays et le nombre de repas servis.

En parallèle, l'étude répertorie les productions agricoles sur la Grande Région. Ces données mettent en évidence l’opportunité de développer des réseaux de proximité transfrontaliers afin de subvenir aux besoins en approvisionnement alimentaires de la restauration collective.

Une seconde étude est en cours et vise à observer les systèmes d'approvisionnement de la Restauration hors Domicile déjà existants en Grande Région, afin de les comprendre d'un point de vue sociologique, agronomique, mais aussi économique. L’idée est d'identifier ce qui existe déjà en termes d'approvisionnement local et de qualité de la restauration hors domicile et de déterminer ce qui fonctionne moins. Cela permettra de déterminer les conditions favorables à l’approvisionnement et surtout de définir les outils nécessaires à déployer dans l’organisation AROMA.

Mobilisation de producteurs, d’intermédiaires et de restaurateurs pour des expérimentations

Les études citées précédemment ainsi que le colloque de lancement d’AROMA, nous permettent de rencontrer des acteurs de la chaîne de production alimentaire et de les informer de l’état du projet et de ses objectifs.

Cela constitue une étape importante de la mobilisation des acteurs, qui a pour but de sensibiliser les producteurs, les transformateurs et les acheteurs de la Restauration Hors Domicile aux avantages des circuits de proximité. La mobilisation favorisera également l’intégration de ces acteurs au projet afin de tester et d’améliorer des outils facilitateurs pour la vente ou l’achat local.

Ainsi, un  premier "guide pratique de la commercialisation transfrontalière" a été créé afin d’aider les agriculteurs à augmenter leur part de commercialisation dans les circuits de proximité et à travailler en transfrontalier, ce qui peut représenter un atout économique important dans leurs exploitations. Il traite des problématiques sanitaires, fiscales, de transport, de commercialisation… auxquelles peuvent faire face les agriculteurs ou les transformateurs.

Un second "guide, à destination des acheteurs de la Restauration Hors Domicile", est en cours d’élaboration. Il contiendra notamment un argumentaire pour lever les freins que les cuisiniers ou les gestionnaires peuvent avoir face à l’achat local (prix des denrées, logistique…) ainsi que des informations sur la façon de s’approvisionner au plus proche de la cuisine et de communiquer sur l’importance des produits de proximité.

Des séminaires seront organisés d’ici la fin de l’automne 2019 sur chaque versant afin de diffuser le premier guide et ainsi mobiliser les agriculteurs. A cette même période, le projet commencera également à organiser des ateliers d’échange d’expériences entre agriculteurs afin de les mobiliser davantage et les mettre en réseau.A terme, ces actions d’observation, de mobilisation et d’accompagnement permettront la mise en place effective de la solution d’approvisionnement développée en cours de projet.

Le 8 mars 2019 dans le cadre du forum organisé par le Pays Terres de Lorraine à Toul (54) « De la dignité dans les assiettes ! Pour une alimentation digne, durable et de qualité pour tous, vraiment pour tous », Citoyens & Territoires a présenté le projet AROMA lors du forum des initiatives dans l’espace consacré aux Dynamiques territoriales et à la gouvernance alimentaire.

Les 10, 11, 12 et 13 mars, le partenaire belge Province de Luxembourg était présent au salon Horecatel du Wex de Marche-en-Famenne. Ce fut l'occasion de présenter le projet AROMA à des personnes professionnelles de l'Horeca, de la restauration collective et divers visiteurs.

 Le 27 juin, le partenaire français Citoyens & Territoires était présent à la 14ème rencontres des Scot (schémas de cohérence territorial) à Metz, journée qui était dédiée à la transition.