Défis numériques et territoires ruraux : infrastructures et usages

Regards croisés en Grande Région

L’accès à un réseau de télécommunication à haut débit est aujourd’hui une nécessité et le déploiement des ce réseaux est devenu un enjeu local prioritaire pour les territoires ruraux.
La qualité de la connexion est en effet une pré-condition au développement économique des territoires et à leur attractivité. Elle est aussi fondamentale pour les citoyens en milieu rural, dans une société où l’accès aux réseaux numériques s’inscrit comme un vecteur d’inclusion sociale et est désormais attendu comme un service public de base.

Où en est le déploiement des infrastructures de télécommunication à haute performance dans les territoires ruraux de Wallonie, Lorraine, Luxembourg, Sarre et Rhénanie-Palatinat ? De quel accompagnement y bénéficient entreprises et citoyens pour faciliter l’éclosion de projets numériques et s’approprier les pratiques ?

Le mardi 7 juin 2016, une conférence interrégionale a mobilisé les acteurs des cinq territoires de la Grande Région pour identifier et relever les défis numériques des territoires ruraux. Des illustrations de développement liés au numérique y ont aussi été largement présentés.

La table ronde associant des représentants des entités territoriales de la Grande Région a montré qu'il existe des disparités significatives au sein de la Grande Région en termes de desserte THD. Ainsi le Grand-duché de Luxembourg ou la Sarre sont en pointe sur la qualité et la couverture du réseau. Il a été souligné à plusieurs reprises combien les volumes échangés et leur importance économique ou sociétale évoluent très rapidement : les infrastructures doivent suivre ces évolutions et il y a urgence à poursuivre les investissements avec une vision à long terme. Le représentant des opérateurs belges de téléphonie mobile a par ailleurs cité certains freins au déploiement des infrastructures comme la taxe portant sur les « pylônes » de mobilophonie en Wallonie, le délai pour l'obtention des permis de construire ou encore le manque de coordination sur le plan local pour la réalisation de pose de câbles (loi impétrants).

Sur le plan transfrontalier, un des objectifs essentiels est le développement de réseaux de mobilophonie « sans couture » et donc sans coupure aux frontières.

Les comportements changent et l'innovation passe aujourd'hui par le partage et la collaboration qui apportent une valeur ajoutée. Les territoires ruraux sont des espaces riches d'un tissu économique composé de PME et d'artisanats, de centre de formations et de richesse à fédérer et à mutualiser. Il faut changer de regard : chaque territoire doit intégrer dans son avenir le potentiel offert par le numérique, qui n'est pas seulement un accélérateur d'informations mais aussi une clé pour de nouvelles opportunités économiques ou de nouvelles manières de vivre le quotidien.

Pour clôturer, le ministre René Collin a rappelé les enjeux forts portés l'internet THD dans le développement des territoires ruraux et l'importance d'une mutualisation des compétences au sein de la Grande Région. Il a aussi rappelé son soutien à la démarche de R.E.D. et de ses partenaires internationaux de voir un Agenda rural au sein de la programmation européenne post 2020.