Atelier « Les possibilités de la reconnaissance professionnelle en Grande Région »

La reconnaissance de diplômes revêt une importance particulière pour le marché du travail transfrontalier et donc pour la dynamique économique en Grande Région . À ce titre, l’accord-cadre relatif à la formation professionnelle transfrontalière dans la Grande Région définit l’utilisation et l'amélioration des possibilités de reconnaissance et d'évaluation de l'équivalence de qualifications professionnelle acquises à l’étranger comme champ d’action essentiel de la promotion de la mobilité professionnelle.

La directive europénne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles règle les professions et métiers réglementés. Elle prévoit une reconnaissance de l’équivalence de ces diplômes professionnels sans exception par les états membres de l’UE et un accès libre au marché du travail local pour les titulaires. Néanmoins, les employeurs, les employés et les décideurs politiques perçoivent toujours de nombreux obstacles à la reconnaissance professionnelle.

Actuellement, la Task Force Frontaliers 2.0 élabore un état des lieux sur les possibilités de reconnaissance professionnelle en Grande Région qui comparera la mise en oeuvre de la directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans les composantes de la Grande Région et présentera les différentes instances en charge de la reconnaissance ainsi que les obstacles qui subsistent toujours.

Le programme de l’atelier prévoit une présentation et une discussion d’une première version de cet état des lieux. S’ensuivra un retour d’expériences pratiques ainsi qu’une évaluation des opportunités et obstacles de la reconnaissance professionnelle par les représentants des travailleurs, du monde économique et des services d’orientation pour frontaliers. Ces réflexions impulseront la discussion qui suivra. Les conclusions et résultats ainsi formulés seront pris en compte dans l’élaboration de la version finale de l’état des lieux sur les possibilités de reconnaissance professionnelle en Grande Région. Elles serviront de base pour les recommandations à l'adresse du Sommet.

Une interprétation simultanée est prévue.